Effet des huiles essentielles sur les dents - Michèle Caffin

 

Les huiles essentielles (HE) expriment la quintessence des plantes ayant atteint une perfection dans le monde végétal.

L’huile, quelle qu’elle soit, peut produire une flamme sans avoir besoin d’intermédiaire. Nous utilisons des mèches pour canaliser la flamme. Allumer une bougie pour prier équivaut à solliciter le feu créateur et l’air, le souffle, porteur du feu.

L’élément air est nécessaire pour la pollinisation grâce au monde animal : les abeilles, papillons. Entre le monde physique, végétal, animal, l’huile va redistribuer ses qualités, en agissant de différentes façons. Sa composition étant en écho avec sa sphère environnementale.

Donc l’huile porte un Feu, naît de la lumière cosmique et du soleil.

Comment décliner ces qualités ?

Commençons avec une des plus connue : la lavande.

Dans le domaine dentaire nous avons souvent besoin d’anti-inflammatoire, l’HE de lavande, avec le Tee Tree ou Melaleuca alternifolia est utile pour les éruptions dentaires, en application externe, en bains de bouche, pour les parodontoses, les acouphènes, trismus, les chocs nerveux.

Chacune de ces deux HE contient 50% d’alcool, dont le linalol, pour la lavande, caractérisé par une liaison OH, marqueur des phénols.

La question est pourquoi les phénols sont-ils anti-inflammatoire ?

Pour répondre à cette question, examinons les processus physicochimique de l’oxygène et de l’hydrogène. H : hydrogène, et O : oxygène

L’hydrogène est un gaz apparenté à l’espace interstellaire. Il s’élève vers les couches les plus hautes de l’atmosphère. A 100 km d’altitude, il constitue 70% et 0,02% à proximité du sol, il s’étend dans toutes les directions. Sa force de propulsion est telle qu’elle entraine tous les autres corps avec lui. L’hydrogène qui est retenu, fuit sans cesse vers l’extérieur, s’enflamme. Il est porteur de l’élément feu.

Le Soleil envoie l’oxygène jusque dans les profondeurs de la matière, il active sans cesse l’oxygène, gaz actif, sans repos,

L’oxygène est transporté dans le courant sanguin jusqu’à la périphérie extrême. Il permet grâce à la chaleur interne du sang, d’exécuter l’action, d’où l’expression « avoir du cœur à l’ouvrage ».

L’association OH informe de la relation avec le feu, cosmique H et terrestre O, le OH va se propulser dans le corps, jusque dans les cellules les plus denses, comme les rayons du soleil sur Terre, pour aller vers la périphérie, comme l’hydrogène qui s’expanse, d’où son action anti-inflammatoire du OH, concernant les manifestations externes

Quelle est le point d’interaction avec les dents ?

Il se situe au niveau des incisives centrales (cf. mon livre QUAND LES DENTS DÉVOILENT LE MYSTÈRE DE L’HOMME DE A à Z )

L’hydrogène en descendant dans l’atmosphère, rencontre l’oxygène et s’enflamme. De la vapeur d’eau apparaît.

L’hydrogène et l’oxygène créent la vie grâce au feu et l’eau. Nous sommes nés de la rencontre de deux feux, entrainés par des liquides, l’un féminin et l’autre masculin, n’en déplaise à certains.

On peut imaginer la rencontre d’un homme et d’une femme à l’image de la rencontre de l’hydrogène et de l’oxygène, avec un moment d’ivresse résultant du OH, caractéristique de l’alcool.

Les mots sont-ils des conventions ou des informations ?

Ce que nous entendons nous informe, nous structure. Emoto a fait des expériences pour observer la réaction des plantes en fonction des paroles prononcées et même des pensées émises vers elles.

Les conventions déterminent une réalité subjective en la fixant, les informations modifient cette réalité subjective.

Les lettres hébraïques et la lavande

La lavande est structurée avec des consonnes, L, V, N, D, si je les rapproche des lettres hébraïques nous avons un : L : Lamed, l’enseignant, la tête nourrie par le ciel, puis le V : VAV, le point d’union entre le ciel et la Terre, la transmission directe, le N, Noun, le poisson. Plongé dans un océan contenant en lui l’origine de la vie, le poisson voit tout, mais n’a pas de paupières, il possède la connaissance mais ne peut la communiquer, parler, puis le D : Daleth, le pauvre, en fait l’humble, l’enseignant qui garde en soi l’humilité, il dépend de celui qui l’écoute et de celui qu’il a écouté.

En résumé : la lavande possède des connaissances cosmiques, elle nous les délivre, les libère, avec une force équilibrée, juste.

En observant sa forme végétale, elle nous transmet la douceur par la rondeur de sa forme extérieure, ses petites feuilles denses pointues, retiennent en elle les forces du soleil de la Terre en les concentrant, la tige quadranculaire ancre la présence immanente du bleu du ciel avec ses fleurs dressées comme de douces flèches vers le ciel, sa forme ronde, traduit une force contrôlée, accompagnée d’un parfum subtil. Elle nous entoure, nous apaise, bien carrée sa tige relance nos forces vives, issues du cosmos.

Ainsi, nous pouvons comprendre l’action de la lavande dans toutes les manifestations inflammatoires qui se manifestent à la surface de la peau.

M.C.

Rédiger un commentaire :

*

Votre adresse email est confidentielle et n'apparaîtra pas sur ce site.

© 2016 - 2017 SELARL Caffin Michèle - Tous droits réservés

Site créé par CGC studio