Les symbôles alchimiques et les dents - Michèle Caffin

L’alchimiste évoque des temps anciens, où la chimie était perçue comme une transformation physico-chimique pour aboutir à une transformation complète de l’esprit.
Chaque élément minéral était considéré à travers les processus planétaires dont il était issu.
L’argent correspond à la lune, donc aux liquides, aux mouvements des marées, au tempérament lunaire de l’homme c’est à dire que celui-ci peut être impressionnable, changeant. Ainsi chaque élément agit sur différents plans.

Cette façon de considérer le minéral est toujours vivante : l’alchimie utilise des techniques particulières pour transformer les métaux en respectant leur essence.

C’est dans cet optique de la transformation que la bouche peut être vue comme le creuset « l’athanor », où la vie passe du chaos à la vie pour édifier, nourrir, transformer l’homme.

Les problèmes de phonation, occlusion, déglutition, quand la langue reste mollement horizontale au lieu de chercher un contact avec la pointe vers le haut, derrière les incisives supérieures, sont des dysfonctionnements inconscients très bien décrits dans l’œuvre alchimique, ce stade est appelé « l’œuvre au noir ».

L’œuvre au noir

Cette inertie pathologique de la langue est totale quand elle existe, car la langue comporte 17 muscles sans aponévroses, donc quand un muscle de celle ci bouge, tous suivent le même mouvement.
Ce stade est nommé par les alchimiste : « putréfaction – décomposition ».

Ces termes semblent violents concernant la position basse de la langue, mais rappelons qu’il s’agit d’un point de vue symbolique alchimiste. Que dit-on d’une personne qui reste allongée, molle, sans effort, avec une élocution pâteuse ?
La langue en position basse ne stimule plus l’épiphyse et l’apophyse, tout le système hormonal est en sous-régime. La langue est l’organe qui va nous permette de parler, d’être.

La prise en compte au cabinet dentaire de la rééducation, de la déglutition est un moment primordial : si la langue ne change pas de position, les désordres dentaires reviendront.

Le processus de prise de conscience de ce dysfonctionnement est appelé la « décapitation » ; c’est une confrontation difficile, douloureuse, changer sa façon de parler, d’avaler la nourriture, de déglutir.

Cette action correspond à Saturne, planète de la matière brute, du chaos, de la mort, de la putréfaction, mais aussi de la fertilité.
Saturne est relié au plomb, à la couleur noire.
N’oublions pas que la terre noire est fertile, ceci indique que le démarrage de la transformation intérieure, bien qu’invisible dans l’instant, est présent.

L’œuvre au rouge, la Rubedo

Ce stade est à rapprocher de la mastication qui hache les aliments.
Le feu, la chaleur nécessaire à cette mutation, sont mis en relation avec le soufre rouge. Le soufre est présent dans les processus de germination, il accompagne avec le chaos, l’installation de forces de vie nouvelles, de transformation dans la forme pour renaître sous une autre forme, il concentre les forces vitales.

L’œuvre au blanc

Lorsque la salivation intervient, il y a perception, le goût, la chaleur, la texture, le contact avec les dents inférieures et supérieures, « la proprioception », il se dégage un processus de conscientisation qui correspond au deuxième stade de l’alchimie, « l’œuvre au blanc ».

Au cœur du noir profond de notre inconscient, le soleil se pointe, l’image alchimique illustrant ce stade est « le soleil à minuit ».

La planète représentant cette phase est Vénus, Aphrodite, naissant de la mer. Cette planète est la première qui s’allume le soir dans le ciel, la dernière qui s’éteint au matin. Cette lumière se manifeste et nous accompagne durant la nuit, phase où notre inconscient occupe notre espace intérieur.

Vénus est née des flots de la mer : la mère des origines, elle représente le monde humide des émotions, des humeurs, des intuitions, pour faire émerger la conscience, associée à notre partie solaire.

Vénus est reliée au métal : l’argent, plus exactement le vif argent, qui va amener la lumière mercurielle.
L’œuvre au blanc est comme un baptême dans l’eau, pour recevoir un esprit différent.
Cette prise de conscience se manifeste aussi aux moments où l’eau sort de notre corps, la salive, la transpiration, lors d’un choc suite à une perception, émotion. Ici, au moment de la mastication, l’aliment va dégager son parfum, son essence ; la vue d’un gâteau nous met l’eau à la bouche, il y a perte d’eau qui va nous engager vers le stade suivant

La pierre philosophale

La troisième et dernière phase de l’œuvre alchimique, le chaos a enfin trouvé sa solution, mais celle-ci doit devenir stable, c’est l’œuvre au blanc, la lumière ; le feu du ciel a quelque chose d’insaisissable, comme le vif argent, la lune ; pour le stabiliser, il faut acquérir la pierre philosophale pure et permanente, le symbole métallique est l’or, la planète le soleil, le feu originel.

Le travail de mutation décrit par l’alchimie, la transformation radicale de l’être en profondeur, se fait chaque jour pour chacun d’entre nous.
Après la conscientisation des traumatismes ou des comportements nuisibles, cause de nos désordres, nous ne sommes plus les mêmes personnes que nous étions auparavant. Et naturellement, mêmes les dents ne sont plus comme avant.

L’alchimie et la dent

Les enfants ont de plus en plus de positon basse de la langue, ils sont dans une attitude bouche ouverte, absorbent les informations extérieures passivement, ne mâchent plus la nourriture, n’articulent plus les mots, la communication perd de sa vigueur.
L’éducation devrait conduire à aider l’enfant à parler pour exprimer sa pensée, bien tourner sa langue dans la bouche, rencontrer chaque dent en conscience, faire résonner notre musique intérieure à l’extérieure de nous même
La pensée nait de cette alchimie, rencontre du vécu, sous différents plans et de l’articulation de notre âme avec sa propre révélation par la parole, le Verbe.

Pour ce faire, la position debout, la verticalité est acquise par l’homme, grâce à sa structure osseuse et la parole est alors possible. L’homme passe ainsi du pharynx (des animaux) au larynx.

M.C.

Rédiger un commentaire :

*

Votre adresse email est confidentielle et n'apparaîtra pas sur ce site.

© 2016 - 2017 SELARL Caffin Michèle - Tous droits réservés

Site créé par CGC studio