Les dents lactéales possèdent davantage de magnésium que les dents définitives.
Avec l’âge, la présence du magnésium diminuant dans les dents, celles-ci perdent de leur blancheur et deviennent souvent grise chez les adultes.

Plus que toute autre substance le magnésium permet d’imiter et d’éblouir telle la lumière du Soleil. Une fois enflammé, il a la particularité d’être semblable à la couleur, à l’intensité de cet astre. En effet, si l’on prend un morceau de ruban de magnésium et qu’on le porte dans une flamme, une lumière éblouissante apparaît et s’éteint aussitôt. La flamme est calme et se termine par une fumée blanche. Lorsqu’elle atteint une température très élevée, paradoxalement, elle irradie peu de chaleur. C’est une de ses contradictions.

Le magnésium rayonne comme le soleil et libère de la pesanteur.

Il propulse les forces rayonnantes du Soleil dans nos dents et accompagne la croissance l’expansion du corps pour le libérer les forces de la pesanteur. Ces actions peuvent être appelées « forces de propulsion ». Elles séparent le liquide du solide dans le processus d’élimination de déchets organiques. Elles libèrent des substances qui se répandront à l’extérieur comme lors de la transpiration du corps où apparaissent des sels amers du sulfate de magnésium en faible quantité.

Le magnésium est prescrit dans les cas de douleurs musculaires et de fatigue et accélère les échanges cellulaires, nerveux, rejetant à l’extérieur les substances toxiques. Ces forces de propulsion accompagnent une action physiologique et cosmique pour les humains et pour les végétaux.

Le végétal se dresse debout dès son apparition en anticipant notre verticalité

Les forces de propulsion du magnésium, sa relation avec l’oxygène contenu dans le noyau chlorophyllien du végétal aboutissent à une victoire sur la pesanteur. Le végétal semble vouloir se détacher de la Terre aspiré par la lumière du Soleil. La plante s’ouvre au cosmos, tend vers lui avec des formes diverses.

Cette relation au Soleil, à l’oxygène, influence le monde végétal, mais aussi le corps humain.

L’oxygène issu du Soleil provoque l’expansion spatiale de la plante soutenue par des composés du magnésium. Ils interviennent en donnant des impulsions jusque dans le métabolisme et la synthèse de substances nutritives.

Pour l’homme, ce n’est plus du magnésium mais du fer que l’oxygène transporte dans les hématies. Dans les deux cas, végétal et humain, les forces de propulsion de l’oxygène comme celle du magnésium dépendent toutes deux du Soleil et sont contenues dans des noyaux. Celui de notre système solaire et celui de la cellule. Deux couleurs, apparaissent : le rouge porté par le sang et le vert de la chlorophylle pour le végétal.

La polarité entre le spirituel, le sang et la Terre : le végétal

Dans le domaine spirituel, le Soleil signe les forces christiques. Les vitraux de la cathédrale de Chartres, avec la croix verte et rouge, témoignent du lien entre la vie incarnée, terrestre, le vert et la vie émotionnelle, le rouge, puis le bleu, couleur de la vie spirituelle. Cette polarité peut s’exprimer de façon violente, impétueuse, avec de soudaines extériorisations. Elles peuvent être purement physique lors des réactions chimiques du magnésium avec d’autres substances, émotionnelles avec des réactions dites psychosomatiques.

Les propriétés chimiques du Magnésium

Il est très peu soluble dans l’eau, fond à une température très haute de 2800°C, ce qui lui permet d’être un excellent matériau réfractaire. Il résiste au feu. Sa combustion se fait donc à une température très élevée, elle est accompagnée de beaucoup de chaleur transmise aux particules blanches d’oxydes de magnésium qui s’élèvent très haut. L’intensité de la flamme repose en grande partie sur l’énorme affinité du magnésium pour l’oxygène, il éblouit alors tel le Soleil.

A température normale le magnésium est peu attaqué par l’oxygène, il s’en protège par une fine couche d’oxyde.

Le magnésium libère les substances élémentaires. Dans des conditions normales le magnésium ou les oxydes de magnésium manifestent une certaine inertie et inaccessibilité. Mais dans des conditions où règnent de fortes influences, les oxydes de magnésium développent une grande activité. A une haute température l’oxydation se fait plus violemment que d’autres métaux.

Exemple : Les acides forts contenus dans l’estomac dissolvent facilement les oxydes de magnésium, ensuite les sels de ces acides forts se neutralisent et n’attaquent plus la muqueuse intestinale. Ce potentiel de réduction si puissant peut être utilisé pour réduire presque tous les oxydes.

Exemples : la silice, ou sable, SiO2 et l’eau H2O. Les éléments sont libérés : la silice (Si) et l’hydrogène à l’état gazeux (H2)

Le sable : SiO2+MG    –>    2MgO+Si
L’eau : Mg +H2O   –>    MgO+H2 (gaz)

La première molaire, dent du magnésium et de l’indépendance

A six, sept ans l’enfant sort du cocon familial. C’est la première étape vers l’indépendance, une pensée plus élargie le pénètre. Sa démarche inconsciente ressemble aux réactions chimiques du magnésium.  Il prend le chemin de la liberté, pour contacter son essence, son noyau. C’est le temps des interrogations, il souhaite incarner une nouvelle dimension, de nouveaux processus de pensée montent en lui. La première molaire apparaît à cet âge, sur le plan physique elle est en relation avec le bassin et les cuisses qui permettent la verticalisation du corps et l’expression verbale.

Le Sagittaire illustre à merveille le magnésium avec ce double aspect feu, le verbe et terre, les pieds ancrés.

Symbolique du Sagittaire

Le Sagittaire représente le coté rayonnant du magnésium attisé par le feu du Soleil qu’il vise de sa flèche. Sa partie animale est celle qui lui permet d’extraire, d’éliminer les éléments constituants de sa nature physique pour incarner dans le sang humain la part solaire qui irrigue entièrement son corps. Il veut être sublimé, spiritualisé, tendu vers le feu du ciel et l’existence reflétée par sa partie animale lui confère un équilibre qu’il cherche à atteindre.

Comme la flèche du Sagittaire, l’enfant lance des interrogations, cherche à atteindre la reconnaissance de son identité. Ses forces mentales font une percée, en même temps que la première molaire surgit en bouche.

La flamme intérieure qui nous anime, nous guide vers des changements éclairants est signalée par l’apparition d’un nouveau moteur en bouche : la première molaire est le porte- enseigne du magnésium.

Le magnésium libère les substances élémentaires lors des réactions chimiques. Il se produit un retour à l’essence. De même le magnésium libère l’individu en expulsant soit physiquement, la transpiration, ou psychologiquement, ce qui ne fait pas partie de sa nature intrinsèque.

Cette molaire indique une étape dans le développement de notre histoire, elle signe l’apparition d’une conscience individuelle émergente, d’une quête vers l’essentiel qui dort au fond de notre âme.

M. C.

 

cf. le livre  « Bases pour une chimie phénoménologique » de Frits H. Julius

Rédiger un commentaire :

*

Votre adresse email est confidentielle et n'apparaîtra pas sur ce site.

8 + douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2016 - 2017 SELARL Caffin Michèle - Tous droits réservés

Site créé par CGC studio